QUEL FINANCEMENT POUR LA CRÉATION DE VOTRE ENTREPRISE ?

Vous êtes à la recherche de

financements pour lancer ou développer votre entre- prise ?
– Vous avez besoin de deux types de financement : un financement par fonds propres d’une part qui constituent des fonds durables apportés à l’entreprise et qui ont vocation à y rester,

– et des financements court et moyen terme, souvent apportés par des structures spécialisées dans le financement du bas de bilan.

Ces solutions sont complémentaires entre elles et doivent être combinées afin de vous offrir la meilleure réponse qui soit à votre besoin de financement.

Le besoin de financement de votre entre- prise se pose à différents stades de sa vie : à sa création, pendant son développement et pendant sa maturation.

Si, seul ou à plusieurs, vous décidez de créer une entreprise, vous devrez la doter de moyens. Il peut s’agir de sommes d’argent ou de biens matériels nécessaires à son activité (locaux, véhicules, machines…).

Ces apports en numéraire ou en nature ont vocation à rester de manière durable dans l’entreprise, et non à être rembours

és à ceux qui les ont apportés. Ils constituent ce qu’on appelle les fonds propres de l’entreprise et peuvent provenir de plusieurs sources :

– Les économies personnelles
– L’argent de la famille
– Les plateformes de crowdfunding
– Les tontines physiques et virtuelles
– Les business angels (apporteurs de fonds

à la recherche de projets promette

urs) – Les fonds d’investissement spécialisés

dans le démarrage des entreprises.

Cependant, le plus souvent, ces fonds propres s’avèreront insuffisants pour lan- cer votre entreprise et lui offrir toutes les chances de succès. Le recours à l’emprunt bancaire sera donc nécessaire. Traditionnellement, les banques estiment que l’emprunt ne doit pas couvrir plus de 70 % des besoins estimés pour démarrer l’activité. Concrètement, si vous avez besoin de 100 000 000 FCFA, vous devrez apporter au minimum 30 000 000 FCFA pour les convaincre de vous prêter le reste.

De plus, les sommes prêtées par les banquesservent le plus souvent à financer des be- soins court et moyen terme.

Le samedi 22 mai 2021 au Radisson (ex Sheraton) , Equations Féminines et l’association Sadio, dans le cadre de leurs activités d’incubation de projets et de leur mission d’accompagnement ont organisé une masterclass à l’en- droit des jeunes entrepreneurs.

Dans un cadre avenant, et avec un buffet sur la matinée, l’objectif de ce programme était de renforcer les connaissances et les compétences des porteurs de projets et promoteurs d’entreprises sur les thèmes développés au cours des deux panels de la matinée. Les participants ont pu ainsi, en profitant du buffet, appréhendés les différentes formes de financement dont on dispose au Mali et assister un partage d’expérience sur l’importance de l’image de l’entrepreneure pour la deuxième partie de la masterclass. Avec des intervenants pointus, avec une expérience avérée dans le secteur, le premier panel a permis à l’assistance essentiellement composée de jeunes entrepreneurs de comprendre les différents modes de financement disponibles sur le marche au Mali. Ainsi, toutes les possibilités de financement qui s’offrent aux entre- preneurs ont été passées en revue. Monsieur Mohamed Youssouf Keita, Directeur Général ZIRA CAPITAL, fonds d’investissement, dédié aux PME, TPE et startups du Mali, a présenté sa structure et les avantages qu’elle propose pour les entrepreneurs et surtout expliqué les critères qui permettent d’être éligible aux fonds d’investissement. Monsieur Keita a aussi abordé les secteurs porteurs où les fonds investissent le plus en général.

Autre intervenant, autre piste de financement, Monsieur Hady Sow, Directeur des engagements de la Banque Atlantique Mali, a pour sa part, encouragé les startups et les PME à se tourner, pour leurs besoins de financement, vers les banques qui ont assez de liquidités pour financer les PME et startups.

Mme Traoré, pour sa part, a permis à l’assis- tance de comprendre de l’intérieur la conduite d’un projet de l’idée à la concrétisation. Elle est revenue sur tout le processus qui a permis à Teliman de voir le jour tout en mettant l’accent sur les écueils que rencontrent en général les structures qui démarrent.

Pour le deuxieme panel, des femmes, entrepreneures, dynamiques ont partagé avec l’assistance leurs stratégies de communication pour gérer leur image de marque. Nous y re- viendrons en détail dans notre prochain numéro, avec leur portrait.

Une séance très riche en enseignements qui a permis de passer en revue deux points clés pour l’entrepreneurs et de traiter les différentes possibilités qui s’offrent en fonction des étapes du projet.

La masterclass s’est terminée par des pitchs de plusieurs entrepreneurs brillants. La gagnante a été Mme Rokiatou Traoré promotrice de Herou Alliance une entreprise dans le domaine de la transformation du Moringa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments