Accompagner positivement son enfant

Bonjour chers parents,

Parlons aujourd’hui de la meilleure manière d’accompagner notre enfant!

Pendant le confinement, j’ai eu le plaisir de découvrir une multitude de ressources sur la parentalité positive. Mon coup de coeur fut ‘’ Avec mon enfant je positive’’ de Brigitte Pujos. J’ai décidé alors d’en faire des points qui permettent aux parents que nous sommes d’apporter un accompagnement positif à nos petits.

Notre comportement déteint sur l’éducation de nos enfants. De même, nos paroles ont un impact

énorme sur eux. Voir ma rubrique: https://fb.watch/1yjNF_nNEz/

Point 1: L’erreur est une étape nécessaire au cheminement de nos enfants. Quand ils font des bêtis

es, c’est qu’ils apprennent, ils construisent leur savoir. Si le constructivisme, ce courant péd

agogique a eu son beau succès, c‘est parce qu’il engage l’enfant, l’encourage à aller au bout de chaque expérience pour mieux s’approprier ses apprentissages. Un enfant

n’apprend rien en écoutant et en regardant, il a besoin d’expérimenter et de vivre les émotions qui en découlent. Ne dit-on pas apprendre par essai-erreur? Voir ma rubrique : https://fb.watch/1yj04fp_f5/

Point 2: La construction de ses connaissances par expérience et les erreurs qui en découlent ne sont pas un échec, au contraire. Apprenons à nos enfants à réparer leurs fautes et à apprendre de leurs explorations. Dans cet apprentissage, la culpabilité n’a pas de place. On accepte juste d’être responsable, de rectifier la situation et de passer à autre chose. Plus on culpabilise un enfant pour ses erreurs, plus on en fera un inadapté. « Faire croire à son enfant qu’il est coupable n’est pas efficace, car la souffrance attribuable à la culpabilisation empêche cet enfant de s’améliorer positivement». De même, pour un parent, il est important de rester authentique, humain et HUMBLE afin de pouvoir modifier ses pensées et se dégager d’une culpabilité récurrente. Voir ma rubrique : https://fb.watch/1yiGZPygS6/

Trop de règles tue la règle!

Limitons les interdits que nous imposons à nos enfants s’ils ne sont pas nécessaires.

Point 3: Trop de règles tue la règle! Limitons les interdits que nous imposons à nos enfants s’ils ne sont pas nécessaires. On ne devrait pas interdire juste pour interdire. La rareté des interdits leur donne plus d’impact chez les enfants. Ciblons ce qu’il faut vraiment interdire. «L’obéissance absolue est guidée par une peur constante.» La terrible conséquence que l’on peut craindre lorsqu’un enfant est trop obéissant, c’est la facilité avec laquelle, adulte, il pourra être enrôlé ou manipulé. Même dans un groupe professionnel, amical ou sportif, il pourrait devenir le bouc émissaire à qui l’on confie toutes les corvées, car il ne sait pas dire NON…. Les gens repèrent très vite ceux qui sont trop dépendants de la considération des autres». Voir ma rubrique : https://fb.watch/1yiCFHTeeA/

Point 4: Si nous voyons que notre enfant travaille ‘’mal’’ à l’école, accompagnons-le, donnons-lui confiance en lui. Les mentalités ont changé; être un bon élève de nos jours c’est avoir les belles compétences globales et pas forcément avec les meilleures notes en salle de classe. Ciblons le type d’intelligence de notre enfant, soyons les premiers à poser son diagnostic pour pouvoir lui fournir la bonne boîte à outils, les meilleures ressources. Aider un enfant dans ses apprentissages c’est lui donner confiance. faisons leur vivre des situations diverses pour les amener à faire des liens avec leur vie de tous les jours. Tout progrès est à féliciter: une réussite n’est jamais moindre. Voir ma rubrique: https://fb.watch/1yjTJ_kMEx/ Elle démontre entre autres une façon d’aider un enfant qui a des besoins en motricité fine, la base de l’écriture.

Chers enfants, vous êtes capables!

Votre dévouée La Classe de Rahma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments

Haiidesigns

Pour un visage lumineux,