Dr Henriette Kouyaté Carvalho

«Voir le sourire lumineux d’une femme enceinte, entendre les cris joyeux des enfants qui jouent dans le parc, c’est ce qui me motive.»

Née à Dakar, au Sénégal, en 1931, elle a passé la majeure partie de sa carrière dans le domaine de la santé, à sensibiliser les gens aux problèmes de la mutilation génitale féminine. En 1975, Henriette Carvalho Kouyaté est devenue la première femme du Mali à obtenir un doctorat en médecine. Elle avait auparavant travaillé comme sage-femme après avoir obtenu, en 1953, un diplôme dans cette spécialité à Montpellier, en France. Henriette s’est distinguée par son traitement des femmes stériles et des victimes de mutilations génitales afin qu’elles puissent recouvrer un taux de fertilité normal et puissent vivre une vie heureuse dans le contexte africain.

Henriette Carvalho Kouyaté est également auteure, et a publié un livre sur les mutilations génitales féminines et sur les MST. Elle est ainsi une pionnière de la santé et du bien-être des femmes et des enfants au Mali. Lorsqu’elle a pris sa retraite, elle est devenue conseillère auprès des jeunes dans une région qui a marqué toute sa carrière de médecin et d’auteure.

Henriette Carvalho Kouyaté a introduit la planification familiale au Mali et au Sénégal. C’est une méthode qui a eu des effets positifs sur la qualité de vie de plusieurs familles maliennes, comparativement à des situations où les naissances nombreuses augmentent les risques de maladies pour les femmes et les enfants, et fragilisent la survie économique de la famille. Henriette Carvalho Kouyaté, épouse de l’écrivain et homme politique malien Seydou Badian Kouyaté, est décédée le 28 décembre 2016 à Bamako à l’âge de 85 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments

FATIMATA TOURÉ

PANDEMIE COVID – 19 TSUNAMI QUI A FREINÉ LE MONDE ENTIER