LE FIBROME UTÉRIN

Un fibrome utérin est une tumeur bénigne (non cancéreuse) se développant à la surface ou à l’intérieur du tissu musculaire de l’utérus. Cette affection est fréquente et favorisée par certains facteurs tels que l’hérédité ou les hormones.

DÉFINITION D’UN FIBROME UTÉRIN

La majorité des fibromes sont intramuraux. Ils se développent à l’intérieur du muscle utérin et peuvent aboutir à la formation d’une petite bosse au niveau de la paroi de l’utérus.

La taille des fibromes est très variable allant du microscopique à plusieurs centaines de grammes. Leur nombre l’est aussi. En effet, le développement d’un seul fibrome est possible mais le plus souvent plusieurs apparaissent en même temps.

Les fibromes utérins sont fréquents chez les femmes âgées de 30 à 50 ans.
Ils peuvent cependant, parfois se former plus précocement lorsqu’il existe des facteurs héréditaires dans la famille.
L’origine exacte de l’apparition de ces petites masses est encore inconnue à ce jour. Une certitude : leur développement est influencé par les hormones. Notamment, les oestrogènes qui sont des hormones produites par les ovaires et intervenant dans le développe- ment sexuel féminin. Ainsi, selon les périodes de vie d’une femme, les fibromes peuvent :

• Se développer lors d’une grossesse lorsque le taux sanguin d’oestrogènes est le plus élevé ;
• Ou au contraire régresser après la ménopause, période où le taux d’hormones chute (sauf en cas de prise de traitement hormonal de substitution).

Il semblerait que certaines populations de femmes soient plus concernées par les fibromes utérins : les femmes d’origine africaine ou des Caraïbes, celles en surpoids ou qui n’ont jamais eu d’enfants.

SYMPTÔMES

Dans la majorité des cas, les fibromes utérins ne sont responsables d’aucun symptôme. Ils sont alors découverts de manière fortuite à l’occasion d’un examen gynécologique de routine ou lors d’une échographie ou autre exa- men d’imagerie médicale effectué pour une autre raison.

Dans les cas où il existe des symptômes, ce sont :
•Des saignements entre les règles (métrorragies) ;

•Des saignements abondants lors des menstruations (ménorragies) ;
•Une sensation de froid, plus ou moins douloureuse, dans le petit bassin ;

•Des envies fréquentes d’uriner ;
• La sensation d’une masse dans le ventre ;

• Une constipation ;
• Des douleurs lors des rapports sexuels.

TRAITEMENT

Aucun traitement ne permet de supprimer définitivement un fibrome de l’utérus. En re- vanche, certains médicaments permettent d’apaiser les symptômes.

Le traitement envisagé dépend de l’âge de la patiente et de son désir de grossesse, de l’importance des symptômes, des caractéristiques des fibromes et de l’état de santé de la patiente. Il existe en effet différents types de traitement : l’abstention, les médicaments, la chirurgie ou l’embolisation.

Il est préférable de s’abstenir de tout traitement lorsque le fibrome utérin n’entraîne au- cun symptôme. Une simple surveillance est suffisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments

Aline Sitoe Diatta

YASMINE CISSE