les perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme. Elles peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire des effets néfastes sur l’organisme d’un individu ou sur ses descendants (OMS, 2002).

Les hormones ont un rôle central pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme. elles régulent notamment 4 fonctions vitales que sont la croissance, la reproduction, la disponibilité énergétique et l’équilibre des fonctions internes, nous permettant ainsi de grandir, d’avoir des enfants, d’être plein d’énergie et d’avoir un bon fonctionnement interne.

Le corps est en effet composé de plusieurs organes qui fonctionnent en synergie or ils sont assez éloignés les uns des autres (ex : le cerveau et le rein). il est donc nécessaire d’avoir « un messager » qui transmet une information de l’un à l’autre. C’est le rôle des hormones. Les hormones sont sécrétées par les glandes endocrines puis libérées notamment dans le sang où elles circulent et portent des messages aux organes.

C’est là qu’agissent les perturbateurs endocriniens en brouillant les messages envoyés par les hormones à nos organes ce qui altère leur fonctionnement.

Les PE peuvent agIr de différentes façons :

n en imitant l’action d’une hormone naturelle ;

n en se fixant sur les récepteurs des hormones naturelles ;

n en gênant ou en bloquant le mécanisme de production ou de régulation des hormones ou des récepteurs, modifiant ainsi les concentrations d’hormones présentes dans l’organisme.

Ces molécules agissent à très faibles doses (comparables aux concentrations physio- logiques des hormones) ; elles ne sont pas toxiques au sens habituel du terme (empoisonnement) mais peuvent perturber l’organisme, souvent de façon discrète. Elles sont sources de maladies émergentes (en partie liées au mode de vie), et ont parfois un impact sur la descendance (par exemple, le distilbène affecte la mère et ses descendantes) ou sur des populations

On trouve des perturbateurs endocriniens dans notre environnement quotidien, notre maison, notre alimentation et plus globalement dans l’eau, la terre, les fruits, les légumes, les conserves, les plastiques, la mer, les rivières, les poissons, les produits d’hygiène et d’entretien, les cosmétiques, les textiles …

Mais rassurez-vous il n’y a pas de fatalité !

en arrivant à les identifier et à les détecter, il est possible de limiter notre exposition à ces substances nocives et les chasser de notre quotidien.

plein d’énergie et d’avoir un bon fonctionnement interne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments

Du traditionnel au moderne le thioup, tie and dye en vogue

la méthode pilates