Sadio

Episode 14

N’arrivant pas à trouver le sommeil, je décidais d’appeler Ramata.

– Allo Ramata ?

– Mais que fais tu au téléphone toi ? tu n’es pas avec Alassane ?

– Non, je suis rentrée.

– Alors ??? Raconte ? Comment le trouves-tu ? Il est bien n’est ce pas ?

– Il est juste parfait. On a passé une superbe soirée. Il est drôle, intelligent, beau… Oh la la Ramata qu’est ce qu m’arrive.

– Ahahah ehhh calme toi deh. Ce n’est que votre premier date. Faut pas t’emballer à ce point toi aussi.

– Oui, tu as raison.

– En tout cas je suis fière de toi. Malgré ton année « sage » tu ne l’as pas fait entrer chez toi.

– Hee non toi aussi. Tu me prends pour qui ahahah. Allez bonne nuit.

En m’endormant, je me sentais revivre, apaisée et…amoureuse. Alassane avait su réveiller en moi des sensations que je pensais perdues depuis longtemps. C’est la sonnerie de mon téléphone qui me tira de mon sommeil.

– Allo, fis-je encore endormie

– Alassane : Je te réveille ? Désolée, c’est juste que je n’ai cessé de penser à toi depuis hier…

– Non pas du tout fis-je en sursautant sur le lit pour m’asseoir. Je paressais juste encore un peu au lit.

– Ah donc cela ne te dérangerait pas de m’ouvrir la porte ? Je suis devant chez toi avec des croissants.

Par reflexe je raccrochais le téléphone et sautais en vitesse du lit pour me faire une petite beauté express. Humm les dames qui me lisent me comprennent ohhh. Il faut avoir l’air décontractée et négligée mais chic en même temps. Ahahah. Je me brossais rapidement les dents, troquais mon vieux pyjama pour une belle nuisette assortie à sa robe de chambre et allais lui ouvrir la porte. Qu’est-ce qu’il était beau dans son polo tout blanc et son jean bleu, avec en prime des croissants à la main. J’en perdis mes mots et surtout qu’il m’embrassa directement en me voyant. Je perdais pieds avec lui. Je le sentais mais en même temps, c’était tellement bon de se laisser aller un peu. Nous passâmes toutes la journée à la maison. Petit déjeuner, fous rires, netflix, discussions, débats, bisous… Il était vraiment d’une finesse d’esprit déconcertante et il semblait sincèrement bon. Les choses allaient déraper lorsque mon téléphone sonna. C’était mon ex-mari :

– Allo ?

– Oui Sadio, c’est moi. Juste pour te dire que nous aurons un peu de retard. Les enfants viendrons vers 18 heures.

– Ok, pas de problème lui répondis-je avant de raccrocher.

Alassane : Qui était-ce ?

Moi : Le père des enfants

– Ah et il est encore présent dans ta vie ?

Je sentais un agacement dans sa voix.

– Ben c’est un peu le père des enfants donc pour leur bien, nous communiquons sur les choses les concernant. Sans plus.

– Ah… Fit-il en serrant les mâchoires.

Ce n’était qu’un mot mais je le sentais lourd

– Bon il va falloir que tu y ailles lui fis-je, un peu agacée.

– Tu ne me présentes pas les enfants ?

– Heu… c’est un peu trop tôt tu ne penses pas ? Laisse-moi d’abord leur parler et on organisera cela plus tard. Lorsqu’on sera sûrs tous les deux.

– Mais je suis sûr moi Sadio.

– … Euh j’ai dit tous les deux mais il ne semblait pas avoir entendu cela. Il s’avère que bien qu’il cochait presque toutes les cases d’un partenaire idéal, Alassane était d’une jalousie maladive…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments

Magnésium, fer…

studio MBR