YASMINE CISSE

PROMOTRICE DE LA SOCIÉTÉ JJ EVENTS

Je m’appelle Yasmine Cisse, je suis malienne, slovaque et française. Et je m’investis au Mali de- puis bientôt 8ans.

SadioMag: Présentez-vous!

Je suis la promotrice de la société JJ EVENTS, j’ai également d’autres activités profession- nelles mais aussi associatives telles que mon engagement auprès d’enfants en situation de grande vulnérabilité ou au sein de l’Union des Ambassadeurs (UDA) parce que je crois à un secteur privé fort et à un retour des enfants issus de l’immigration.

SM: Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer ?

Concernant JJ EVENTS.. j’ai rencontré mes associés en 2013 lors du concert de Sexion d’assaut qu’ils avaient organisé au retour de leurs études à l’étranger. Entre nous, ça a tout de suite fonctionné! J’étais au Mali en vacances, mais au final on a plus passé notre temps à construire des projets et je suis restée !

J’ai eu la chance de beaucoup évoluer dans lemilieu artistique, culturel, événementiel, mais aussi créatif lors de mes études d’arts appliqués. J’avais envie de transmettre et d’exploiter ces facettes là de ma personnalité ! L’événementiel, s’est donc présenté à moi comme une évidence.. Cela réunissait mes principales passions en un seul projet !Bon j’en ai beaucoup d’autres, mais le destin a choisi le combo parfait.
Entreprendre, c’était vraiment «l’aventure» pour moi. J’avais tout juste 20 ans, je quittais tout mon confort parisien, ma famille, mes amis pour le Mali. Je me disais c’est mainte- nant ou jamais ! J’avais envie réaliser des choses, par étape et à mon humble niveau être une valeur ajoutée pour le pays. C’était mon eldorado, j’avais l’impression que tout était possible, je pouvais devenir celle que je voulais ici.

SM: A votre avis, cela est-il plus compliqué lors- qu’on est une femme, au Mali ?

De manière générale, je me tromperais sûre- ment car chacune a son histoire et ses réalités. Mais concernant la mienne, au Mali, mes principaux défis sont vraiment sur l’équilibre entre la vie familiale et sociale (très peu existante pour moi d’ailleurs) et l’investissement dans mes projets !

SM: Comment parvenez-vous à gérer votre vie entrepreneuriale et votre vie privee?

Déléguer, répartir son temps.. construire un foyer c’est aussi entreprendre ! Et ça demande une réelle organisation.. pour pouvoir atteindre le but ultime : être heureuse et épanouie en tant que femme, avec toutes les facettes qui nous constituent. L’avantage reste celui de pouvoir organiser sa vie comme on l’entend.. mais attention à la rigueur et la constance ! Quand on est chef d’entreprise, on ne connaît pas les congés maternité, les horaires fixes etc.. c’est à double tranchant, entreprendre c’est à temps plein !

Quel conseil donneriez-vous à une femme qui rêve de suivre votre exemple et de se lancer?

Alors je dirais, ayez conscience de ce qui vous correspond et vous rend heureuse. Tant que l’on agit avec bienveillance, passion et en visant l’excellence ; tant que vous, vous en donnez les moyens, sentez vous libres d’être et de réaliser tous vos projets, d’accomplir chacune des facettes qui font de vous la femme que vous êtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Comments

0 comments

LE FIBROME UTÉRIN